Sollicitée par la Communauté Urbaine d’Alençon, La Ruche a participé cette année avec la mairie de Mamers à unevisioconférence dans le cadre du forum mondial de Rio ; échanges entre acteurs de terrains sur les pratiques liées au "développement durable", réflexions sur les coopérations à engager entre société civile et pouvoirs publics, sur le local et le global… A la suite de cette visioconférence, nous avons poursuivi la réflexion avec les élus et exprimé le souhait de construire un projet fédérateur, plus global et structuré autour de l’alimentation et des circuits courts. La Ruche a donc proposé  ce projet de ville comestible.

 

La démarche des « incroyables comestibles » initiée en 2008 à Todmorden, en Angleterre est une initiative citoyenne apolitique et non marchande reposant sur l’implication volontaire des habitants qui souhaitent se relier entre eux par la culture locale des fruits et légumes et le partage des récoltes. Elle vise à rendre les territoires auto-suffisants pour leur alimentation avec des pratiques respectueuses de l’environnement. C’est un système basé sur la co-responsabilité, la coopération et le partage, qui crée une dynamique qui inclue toute la communauté dans sa diversité (diversité de talents, de compétences, de sensibilités) et c’est ce qui en fait sa richesse. 

feille

Imaginons…

 

Les voisins qui se retrouvent dans la rue pour préparer les semis. Des parents qui désherbent le parterre de plantes aromatiques devant l’école en attendant la sortie des enfants. Un champ de patates à côté du cinéma. Des rangs de haricots autour de la médiathèque. Un cerisier au milieu de la place Carnot. Et des habitants qui n’ont plus qu’à descendre en bas de l’immeuble pour cueillir leur repas du jour… Salades, tomates, groseilles etc. ont envahi les espaces publics de la ville de Mamers qui sont aujourd’hui de véritables lieux de cultures, de rencontre, de discussion et de partage, fruit du travail de tous les habitants.

 

 Demain, c’est la fête des récoltes à Mamers, tout le monde s’affaire, cueille, cuisine ; des tartes avec les fruits du verger du parc Jaillé, des terrines avec les légumes ramassés la veille par les élèves des jeux brillants, les salades ramassées par les résidents de la maison de retraite. Demain, nous pourrons déguster partout dans le centre-ville les spécialités de tous et le fruit du travail de l’année. C’est là qu’on voit que mutualisation et partage sont source d’abondance !

 

La ville de Mamers accueille aujourd’hui de nouveaux habitants, attirés par ce nouveau cadre de vie et par la possibilité offerte de se nourrir gratuitement avec des produits sains et de qualités, produits par la communauté entière, avec le concours des services techniques de la ville.

 

Les producteurs locaux eux aussi prospèrent, revalorisés par cette économie relocalisée et par une modification des modes de consommation.

 

On  se représente aisément ce qu’un tel projet peut apporter à Mamers en termes de qualité de vie, de lien social, d’image, d’économie, de tourisme, d’environnement…

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le mouvement, vous pouvez déjà allez sur le site des incroyables comestibles, ou taper sur Google « incredible edible todmorden » (in english of course, mais l’album photos est assez parlant)

 

Et si ça vous (en)chante, venez nous voir à La Ruche, nous pourrons vous en dire un peu plus et vous pourrez nous faire part de vos réflexions ! Enfin, c’est un projet tout simple et facile à réaliser, il suffit de s’y mettre ; à vos pelles, prêts, partez !!!